SYNDROME DU NEZ VIDE

Le Syndrome du Nez Vide (SNV) est une maladie iatrogène causée par une résection trop importante des cornets lors d'interventions chirurgicales : turbinectomie, turbinoplastie...


    Septo turbinoplastie-danger à court et long terme

    Partagez

    Caroline50

    Messages : 1

    Septo turbinoplastie-danger à court et long terme

    Message  Caroline50 le Ven 12 Fév - 16:55

    Bonjour à tous



    J’ai subi une septo turbinoplastie (chirurgie des cornets du nez)  en 1988 pour un nez bloqué mais qui se traitait avec des gouttes.  Après le retrait des mèches,  j’ai souffert pendant cinq ans de profondes douleurs. A l’époque, j’étais allée voir un autre ORL pour avoir un autre diagnostique et il m’avait dit qu’il ne faut  pas opérer pour des gens qui font une rhinite vasomotrice car la turbinectomie se compare à une opération au rein.
    Par la suite,  j’ai eu un répit de treize ans mais entre parenthèse :   je ne pouvais sortir l’hiver sans me mettre une cagoule car j’avais mal aux dents.  Le cauchemar est revenu en 2006  avec de multiples douleurs atroces et je mouchais des caillots de sang.  Je suis allée voir plusieurs ORL dont certains m’ont très mal reçue. C’était dans ma tête disaient-ils.  IL y en a un qui m’a inséré une ouate dans le nez et m’a remis une ordonnance  pour aller en psychosomatique. Quel professionnalisme!  Je peux vous dire que j’existais et J’avais beaucoup maigri.  J’ai passé plusieurs tests et je suis allée voir plusieurs médecins : ORL-psychologue-psychiatre-psychomatique-neurologue-accupontcure-ostéopathe-scan-résonnance magnétique et clinique de douleur. J’ai parcouru tout ce chemin de santé sans rien et à quel prix monétaire de ma poche et du régime de la santé.
    Mes souffrances sont revenues vers 50 ans et avec le vieillissement mon système a changé car les cornets jouent un rôle majeur.  Ils filtrent l’air inspiré, humidifient et réchauffent le nez. C’est un organe précieux à notre qualité de vie et il a droit au respect. Cela va faire 15 ans que ce cauchemar m’envenime le système et j’ai perdu toutes ces années de vie pour une simple chirurgie que je juge inutile et barbare. Voici les types de douleurs : brûlement, élancement, névralgie à la base du nez semblable à un mal de dents, douleurs osseuses irradiant aux yeux, joues et dents et maux de tête. Avant j’avais une rhinite vasomotrice et maintenant je souffre d’une rhinite chronique causée par l’atrophie des tissus muqueux causant tous ces symptômes.  En plus, j’avais demandé à l’ORL si cela pouvait aggraver mon cas. Sa réponse fut non et je serai mieux à 70% s. Selon mes statistiques j’ai dégradé en dessous de la barre de zéro.
    Le dernier neurologue que j’ai rencontré  me donne congé de la neurologie et avec raison car ce n’est pas de leur ressort. Le problème actif est la névralgie faciale et je ne suis pas atteinte du nerf trijumeau.  J’ai de la douleur chronique suite à la chirurgie centrale du nez.  Pour moi, en témoigner est un devoir pour avertir les gens qui doivent subir ce type d’opération et d’y réfléchir sérieusement et sensibiliser les médecins qui procède à ce geste médical d’établir un bon diagnostic du patient avant de toucher aux cornets.  Il ne  faut pas prendre à la légère la résection des cornets  dite bénigne qui peut causer l’irréparable. Tous se lancent la balle et  en parler c’est grandir pour nous aider à trouver un remède pour atténuer nos douleurs et également faire reconnaitre cette erreur iatrogène causée par la pratique ORL.
    En conclusion, j’ai perdu mon bien-être de la vie car respirer est devenu un effort physique  et je m’accroche à ce que j’aime le plus pour éloigner ce poison qui me ronge tous les jours. Je définirais cette souffrance comme finir ses jours à petit feu.

    Caroline 50

    marianna

    Messages : 24

    Re: Septo turbinoplastie-danger à court et long terme

    Message  marianna le Sam 13 Fév - 23:21

    Bonjour Caroline,
    Ton intervention chirurgicale sur les cornets est encore plus ancienne que les miennes (1992 et 1993). Comme toi, je souffre (entre beaucoup d'autres symptômes) de brûlures et lancinantes douleurs faciales (front, nez, mâchoires, dents). J'ai également beaucoup de croûtes saignantes qui descendent dans l'arrière-gorge et m'empêchent de déglutir correctement. Mon poids a chuté à 48,7 kgs pour 1,70 m. Je confirme qu'avec l'âge les problèmes s'aggravent.
    Je ne peux plus exercer mon activité professionnelle et ma qualité de vie et familiale en ont été très affectées.
    Bon courage à toi, mais tu en as déjà beaucoup pour vivre ce calvaire depuis si longtemps.

      La date/heure actuelle est Ven 26 Mai - 7:34